site archivé voyez notre nouveau site www.orfeoart.com

Nos animateurs

Né le 22 juillet 1980 à Santiago du Chili dans une famille de musiciens, Nicolas Siriany est danseur, musicien et journaliste. Il enseigne les danses cubaines et latines populaires et traditionnelles. Professeur de danse, rythme, et voix. Fondateur/directeur de l’école de danse Camina. Il met l’accent dans sa pratique sur le développement interculturel.

 

Diplômé en communication sociale et journalisme en 2007 à l’université de Santiago du Chili, Nicolas Siriany se consacre depuis 2010 à l’étude de la pratique en matière de danse cubaine et de leur transmission au public de tous les âges. Il poursuit cette formation à Santiago du Chili, à Cuba et ensuite à Bruxelles.

 

En 2011, il anime un atelier hebdomadaire d'activités ludiques (principalement mouvement) et création radiophonique pour des enfants de 6 à 9 ans à l'école Rurale Pablo Neruda de Villa Ortega, Patagonie, Chili.

Depuis 2012, il est professeur de danses cubaines et latines dans différentes villes belges : Bruxelles, Braine l'Alleud, Malines, Anvers, Leuven, Hasselt. Depuis février 2015, il est animateur auprès de l'asbl Transe-en-danse qui utilise le langage de la danse et du non verbal pour promouvoir la sensibilisation au dialogue interculturel, inter-genre et intergénérationnel. Ce travail est développé dans des écoles et dans des centres d’accueil pour demandeurs d’asile en Belgique.

En 2016, il fonde en Belgique l’école de danse Camina dance dont l'objectif principal est la rencontre à travers l'art. pour inviter à un voyage collectif à travers la danse, le rythme et la musique.

Camina dance est une école de danse cubaine pour adolescents et adultes. Camina a également une vocation sociale visant à mettre en place des projets, ateliers, spectacles et résidences de danse, rythme et musique dans des écoles, maison de jeunes ou maison de repos.

Explorant la relation interpersonnelle il a une formation d’agent interculturel qui met l’accent sur la relation interpersonnelle et collective. Il se forme également au Drlst.org dans la technique de danse et rythme thérapie appelé expression Primitive.

 

Nicolas Siriany est créateur et animateur de l'Atelier Danse, Rythme et Voix qui se déroule une fois par semaine au sein de la clinique du stress de l'Hôpital Brugmann à Bruxelles. Le but principal est d'amener les patients à se reconnecter au plaisir de jouer, danser, chanter et vibrer ensemble. Les guides dans ce voyage sont le rythme, la danse et la voix. L'atelier est basé sur les principes d'une technique d'art-thérapie appelée Expression Primitive (plus d'infos sur www.drist.org) et il combine des jeux, des interactions, des musiques, des chants et des danses de traditions différentes.

 

 

Tanya Galibus est danseuse, professeur de danse et de yoga. Sa pratique se base sur une recherche à travers la danse et le mouvement en tant que moyen pour se connecter au moment présent.  Elle a une prédilection pour la danse afro-cubaine et la danse traditionnelle indienne.

Elle a appris la danse indienne Bharatanatyam, le sanskrit et yoga d’abord à Minsk, sa ville natale en Biélorussie et a poursuivi sa formation pendant 4 ans en Inde à Kalakshetra. En obtenant un diplôme de première classe (Bharatanatyam danseuse et enseignante) et la plus haute distinction. Elle a développé sa connaissance du yoga au sein de l'International ShivaYoga Kendra Yoga training and research center sous la direction de G. Parthasarathy (style yoga Shivananda) et est diplômée en thérapie et formation en yoga. De 2011 à 2017, elle a enseigné la danse indienne dans sa propre école de danse indienne à Minsk.

Elle a entamé sa formation en danse afro-cubaine en 2006 à Minsk et est devenu professeur Salsa Cubana (Minsk) chorégraphe et danseuse afrocubaine et Rumba en collaboration avec les écoles LVDS (Inde, Bangalore), Swingers (Inde Chennai).

Entre 2012 et 2017, elle complète sa formation en danse afrocubaine sous la direction de nombreux professeurs. Entre 2012-2017 elle est directrice artistique, professeur, danseuse et animatrice en danses afrocubaines et afrobrasiliennes à l'école Candela (Minsk, Biélorussie).

Entre 2015 et 2017 elle réalise une formation en danse africaine et en 2016 elle étudie les chansons et les rythmes des orishas brésiliens à Salvador de Bahia (Brésil)  

Depuis 2017, Tanya enseigne à Bruxelles dans l’école de danse Camina Dance (http://www.caminaasbl.org/).

Elle donne cours de danse afrocubaine, danse afro-brésilienne, yoga, arts martiaux, danse indienne, body ballet, street dance.

Tanya Galibus est animatrice de l'Atelier Danse, Rythme et Voix qui se déroule une fois par semaine au sein de la clinique du stress de l'Hôpital Brugmann à Bruxelles. Le but principal est d'amener les patients à se reconnecter au plaisir de jouer, danser, chanter et vibrer ensemble. Les guides dans ce voyage sont le rythme, la danse et la voix. L'atelier est basé sur les principes d'une technique d'art-thérapie appelée Expression Primitive (plus d'infos sur www.drist.org) et il combine des jeux, des interactions, des musiques, des chants et des danses de traditions différentes.

 

 


 

Olga Esteban est danseuse, chorégraphe, coach, pédagogue et thérapeute corporelle et énergétique.

 Après une longue formation en arts de la scène, théâtre physique et danse contemporaine,  son intérêt pour le corps et l’être humain, avec son élan personnel de dépassement de soi et de transcendance, l’amènent à suivre différentes formations en thérapies énergétiques. Elle s’est ensuite  centrée pendant 7 ans sur la recherche du mouvement et la mémoire corporelle .

 

Cet approfondissement du corps acquis au long des années a abouti dans la création de “Through the Chrysalis”, spectacle en solo avec musique live présenté en 2016 au Centre Culturel De Markten.

 

Olga développe deux chemins parallèles :

 

     L’un artistique avec la création et l’interprétation de pièces qui réunissent l’Art et l’Éveil.

 

     L’autre pédagogique et thérapeutique où elle guide les gens vers la libération des mémoires du corps, physique et subtil, qui empêchent l’épanouissement de l’Être.

 

Parallèlement, Olga a collaboré avec d’autres artistes en tant que danseuse et chorégraphe et elle a participé à de nombreux projets pluridisciplinaires.

 

Habitant à Bruxelles depuis 2012, Olga donne des cours et ateliers de danse, mouvement et théâtre physique, notamment à l’Espace Catastrophe, au Centre Culturel De Markten, aux Ateliers de Temps Libre/Wolubilis, à l’École de Massage sensitif belge et à l’École de Taichi de Woluwé Saint-Lambert, ainsi que des cours pour les enfants à l’École européenne d’Uccle et des ateliers ciblés vers des publics féminins à la Maison de Femmes de Schaerbeek entre autres en les accompagnant à l’éveil et l’écoute profonde du corps.

 

La contribution d’Olga aujourd’hui à travers ses créations et ses ateliers, c’est d’inspirer et éveiller à l’importance de l’art dans notre société comme une manière directe de transcendance, ainsi qu’accentuer l’expression de qui on est en unifiant l’art et la conscience corporelle comme point de départ  pour mieux habiter nos corps et exprimer notre potentiel créatif. Cette démarche a pour but principal de guider l’être humain à être plus participatif et plus conscient de sa responsabilité en tant qu’acteur de la société dans laquelle il s’inscrit.

Plus d'information sur ses activités: www.transcendanse.be


L'animateur Moumy

 

L'écoute de la musique classique ayant toujours été présente dans sa vie, Moumy a acquis une formation dans le chant, la théorie de la musique, le violon et le piano dans plusieurs académies de musique et Conservatoires.

 

Il continue de se perfectionner dans la musique en suivant des Master Classes auprès du Docteur Peter Swinnen (Directeur et Professeur de composition au Conservatoire Royal de Bruxelles) et du Docteur Richard Whalley (Professeur de composition et piano à la Manchester University), Guy et Catherine Danel qui le conseillent et la direction de choeurs auprès de Charles Michiels (Conservatoire Royal de Bruxelles)

 

Il aborde un répertoire varié allant de IX au XXI e siècle en tant que soliste ou en formation vocale dans plus de 20 langues et donne des concerts et spectacles en Europe et en Afrique du Nord.

 

Il a participé à divers ensembles et productions notamment les chœurs de l'Union Européenne dirigé par Dirk De Moor, le Bruxelles Vocal Ensemble (14 hommes), le chœur des Minimes (spécialisés dans des œuvres de Bach) dirigé par Julius Stenzel et Jacques Vanherentals.

 

A chanté comme soliste et/ou choriste dans plusieurs opéras « Titus » (Froe Froe Productie), « Orfeo & Majnun » La Monnaie, « UB-29 »  (TG Vagevuur Productie).

 

Il s’est également produit comme soliste/Choriste notamment aux Schubertiades à Freyr ou au Festival International de Lausanne auprès de l'Ensemble Vocal de Bruxelles et des King’singers, Festival International de Suisse…

 

Il a dirigé un ensemble vocal "Allvoices" pour faire découvrir le chant polyphonique, la technique vocale, ainsi que le répertoire oriental, à toute personne désireuse de comprendre et pratiquer ces techniques.

 

Actuellement, il dirige plusieurs ensembles « La Main sur Le Choeur » spécialisé en chant arabe et «Turkish Choir» approche polyphonique/technique du chant turc.

 

Moumy chante, dirige, coordonne, coache et compose pour plusieurs Centres culturels tels que Centre Culturel Maritime (CCM), Maison de la Culture et de la Cohésion Sociale (MCCS), BOZAR, Le Théâtre Jacques Frank, La Monnaie/De Munt, Flagey.

 

Sa priorité va vers les projets sociaux, intergénérationnels et interculturels. Il est convaincu que la culture est la solution pour améliorer le vivre-ensemble, connaître les autres cultures et est indispensable pour une société apaisée.


 Sandra Vanoverberghe

Mon parcours en danse est très éclectique, mais celle-ci m’a toujours accompagnée depuis toute petite en passant de la gymnastique rythmique, danses de salon, tango argentin, rock and roll à la salsa.

 

 

J’ai également pratiqué les percussions africaines pendant 10 ans et je m’initie à la percussion d’Italie du Sud.

 

Cela fait maintenant 6 ans que je suis des cours de Gypsy Duende, Oriental Duende et Danza Duende au sein de l'ASBL Mudriam (Danza Duende Belgium – www.mudriam.org). Je fais partie d'une compagnie amateur de danse d’inspiration tzigane : les FRENEZA JUPOJ (jupes folles en Espéranto).

 

J'ai également animé des cours de danse féminine à la Maison des Femmes de Schaerbeek.

 

Le travail avec les enfants m’a toujours attirée puisque durant ma jeunesse j’ai animé différents groupes d’enfants dans un mouvement de jeunesse, ainsi qu’organisé des ateliers de sensibilisation à l’environnement. Je possède un brevet en éco-pédagogie, axée sur l’éducation relative à l’environnement.

 

J’anime actuellement un cours de danse pour enfants de 6 à 8 ans en parascolaire à l’école Saint-Joseph de Boondael et des ateliers de danse pour enfants sans abri en collaboration avec le SAMU social .


Leticia est artiste et thérapeute. Elle a étudié l’art dramatique à Madrid à l’école Estudio Juan Codina, et est danseuse de danse orientale. Elle a participé à des nombreuses ateliers de méditation, voix et danse (funky, hip hop, danse contemporaine).

Elle a également été formée en thérapie de reiki à My spirit Book Holistic Healing School par Támas Pataki et comme guérisseuse d’utérus par Inés Gaia.

 

Elle suit actuellement une formation en tant que professeur de yoga et poursuit un projet de peinture dans le domaine de la thérapie.

Elle est adepte de l’auto-guérison par l’amour, la tendresse et la liberté en tant qu’instrument pour s’écouter et élargir la compréhension avec les autres dans le partage et la joie pour une pleine acceptation de sa personne.

Ses ateliers favorisent la pleine expression du ressenti en le libérant par l’expiration; les sons, les rires et les larmes dans l’authenticité et la bienveillance.


Abdeslam El Manzah est éducateur de formation, il a travaillé plus de 15 ans dans le milieu associatif et pour des services de prévention, il est animateur/médiateur culturel dans un théâtre de la communauté française. En plus, de son travail à temps plein, c’est un artiste et un poète urbain :
« Cœur et rimes ! » Rappeur, slameur… poète aussi !

 

« Depuis vingt ans, l’artiste belge Manza décline son riche parcours musical et artistique sur tous les tons et toutes les rimes. Pionnier des arts urbains dès leur apparition dans la ville de Bruxelles, il a depuis foulé de nombreuses scènes rap et slam à travers le pays mais aime également multiplier les ponts vers d’autres univers artistiques comme la poésie. De son sourire franc, il avoue prendre plaisir à déjouer les étiquettes, décloisonner les arts, les publics et combattre les clichés faciles. Cette richesse humaine tout en nuances explorée dans son parcours et son écriture, l’artiste entend également la questionner avec les jeunes au travers de son métier d’éducateur et des nombreux ateliers slam qu’il anime ».
Info sur : http://www.fibbc.net/Avec-Manza-rappeur-et-slameur.html 

 

                 « Manza, Passeur d’expression » – CBAI Production

 


L’ASBL NEK IN est spécialisée depuis 15 ans dans la capoeira et les percussions et réunit de nombreux artistes et animateurs qui développent chacun leur style propre.

NEK-IN est une association qui possède un riche savoir-faire de plus de 15 années de pratique du terrain grâce à ses animateurs qui ont sillonné toute la Belgique pour donner des représentations et des animations par le biais des disciplines artistiques qu’ils maîtrisent et qu’ils souhaitent proposer à la population belge.

 Ses missions sont :

– Proposer des activités culturelles accessibles aux jeunes.
– Travailler sur l’épanouissement des jeunes.
– Valoriser les bénéficiaires par la réalisation de changement de corde (grade) (baptême)
– Réalisation de spectacles.
– Réinsertion scolaire des jeunes en difficultés sociales.

À travers ce projet éducatif et sportif, l’ASBL « NEK-IN » témoigne d’une grande sensibilité vis-à-vis des jeunes en particuliers ceux issus de milieux défavorisés.

Ses moniteurs sont compétents et qualifiés :
Graduado Mamute : A l’âge de 11 ans Mamute commence à pratiquer un sport de combat, notamment le Jiu-jitsu (1994-2001). En 2001 il découvre la capoeira à l’aide du professeur BRAZ qui lui a tout appris et comprend rapidement que ce sport est fait pour lui, il gravit les échelons et surmonte les obstacles. Il s’entraîna avec différents maîtres et participera à de nombreux stages à l’étranger (Brésil, Allemagne, France, Espagne, Dubaï, Maroc, Autriche, Portugal, Pays-Bas). Poussé par son équipe, il décide de partager les connaissances acquises durant toute ses années d’entraînement physique et mental avec les jeunes.

Graduado Enguia : Akram alias « Graduado Enguia » est un sportif pluridisciplinaire. Très jeune, dès l’âge de 6 ans, il commence à pratiquer des arts martiaux tels que le Taekwondo. Une année plus tard, il s’oriente vers la tendance des années 90, le Hip-hop où il découvre la danse urbaine, ce qui lui a permis de développer ses compétences artistiques pendant près de 4 années. Brassé dans ce métissage culturel et sportif, il découvre la Capoeira et les percussions brésiliennes en 1996 qui répondent parfaitement à son identité. Actuellement azul-verde (bleu- vert) au sein de la fédération Abada-Capoeira, il continue à pratiquer et évoluer régulièrement. En parallèle, il a pratiqué d’autres arts martiaux, la boxe thaïlandaise, le jiu-jitsu brésilien, le MMA, le crossfit. Ses voyages lors des compétitions ou à des stages en Europe, Afrique et Amérique du Nord et du Sud, lui ont permis d’avoir un regard ouvert sur le monde extérieur.

Graduado Mister Bean : Rachid alias « Graduado Mister Bean » pratique la Capoeira depuis 1998 au sein du groupe ABADÁ-Capoeira. Il enseigne depuis plus de 10 ans la Capoeira, les percussions Samba- Reggae, le Maculélê. Il a acquis son expérience en travaillant avec les enfants et les jeunes de toute la Belgique sans oublier sa participation à des événements tels que Couleur Café, Esperanza, La Zinneke Parade, et bien d’autres représentations artistiques. Breveté et diplômé du grade « Verde » (corde verte), véritable pédagogue, il aime transmettre son savoir pour faire découvrir les différentes facettes de son art.

Saphir: Riche de diverses formations dans le coaching sportif, il a développé une formation unique dans le bien-être au quotidien, destinée spécialement aux entreprises. Cette expérience acquise dans le privé, il souhaite la mettre au profit des jeunes défavorisés qui n’ont pas la chance de pouvoir s’offrir ce genre de réflexion personnelle. Saphir a également pratiqué la Capoeira, les percussions brésiliennes et le tricks à un niveau intermédiaire pendant près de 5 ans.
Contenu des ateliers et approche pédagogique :
On entend par acrobatie les « floreis » de la capoeira, ces éléments de jeu qui ajoutent
esthétisme et techniques. Ce sont des mouvements traditionnels.

Les formateurs forment les jeunes aux différentes techniques de base de la capoeira en particulier aux figures suivantes :

Aù – La roue
Aù sem Mao – sans les mains
Aù cabeça – avec la tête
Aù Batido – une main par terre et le pied dans les bras
Macaco
Macaquinho
Corta-capim
Roda piao – Piao de mao
Le pont – Ponte
S-Dobrado
Chuto da lùa – Coup de pied à la lune
Salto mortal – Salto arrière

 Les figures seront d’abord enseignées séparément. Lorsqu’elles seront maitrisées elles pourront être enchaînées dans des séquences plus complexes.

Ces apprentissages font l’objet d’un suivi individuel et collectif par 2 enseignants. La figure est d’abord montrée dans ses détails par l’enseignant.

 Elle est ensuite répétée individuellement par les élèves et les enseignants les corrigent individuellement. Enfin, les figures sont présentées à tour de rôle dans le cercle des participants avec les encouragements de chacun.

 A partir d’un certain degré de maîtrise technique, les enfants sont invités à développer leurs propres chorégraphies en fonction de leurs préférences et aptitudes.